la matrice de Stacey

La matrice de Ralph Stacey permet d’appréhender la complexité d’un projet

La matrice de Stacey, également connue sous le nom d'"outil de navigation", nous aide à comprendre et à naviguer dans des situations complexes en les cartographiant sur la base de deux facteurs clés : L'accord (le niveau de consensus entre les parties prenantes) et la certitude (le degré de prévisibilité de la situation).

Imaginez que vous êtes en voyage, que vous naviguez dans la nature sauvage des défis commerciaux avec votre équipe de vente. Le chemin n’est souvent pas clair et le terrain varie – parfois c’est une promenade dans le parc, d’autres fois c’est comme escalader le Mont Everest. C’est là que notre fidèle boussole, la matrice de Stacey, entre en jeu.

La matrice de Stacey, également connue sous le nom d' »outil de navigation », nous aide à comprendre et à naviguer dans des situations complexes en les cartographiant sur la base de deux facteurs clés : L’accord (le niveau de consensus entre les parties prenantes) et la certitude (le degré de prévisibilité de la situation).

Imaginez cette matrice comme une carte divisée en quatre territoires représentant chacun différents niveaux de complexité :

  1. Territoire simple ou évident : Ici, le niveau d’accord et de certitude est élevé – c’est comme si l’on marchait sur un chemin bien tracé. La meilleure approche ? S’en tenir aux règles établies et aux meilleures pratiques.
  2. Territoire compliqué : L’accord est encore élevé, mais la certitude est faible. Imaginez une randonnée sur une colline escarpée avec un guide expérimenté qui sait comment naviguer sur des chemins délicats grâce à ses connaissances spécialisées.
  3. Territoire complexe : Ici, l’accord et la certitude sont faibles – un peu comme si l’on explorait une jungle inexplorée où il n’y a pas de chemins ou de directions clairs. Ici, nous avons besoin de perspectives multiples, d’expérimentation et d’adaptation.
  4. Territoire chaotique : Enfin, nous avons des zones où l’accord est faible mais la certitude élevée – imaginez que vous soyez pris dans une tempête en pleine mer ; une action immédiate est nécessaire pour reprendre le contrôle.

Ramenons cela au parcours de notre département des ventes :

  1. Comprendre les défis de la vente : Notre carte matricielle nous aide à déterminer si nous avons affaire à de simples promenades dans le parc ou à des tempêtes chaotiques en mer, afin que nous puissions adopter les stratégies appropriées.
  2. Adapter les styles de gestion : Tout comme des terrains différents requièrent des équipements différents, des situations de vente diverses exigent des styles de gestion variés, ce vers quoi notre matrice peut nous guider.
  3. Améliorer la prise de décision : En reportant notre position sur la carte matricielle, nous pouvons mieux comprendre notre situation et prendre des décisions plus efficaces.
  4. Faciliter la collaboration : Lorsque nous nous trouvons dans le territoire complexe de la jungle, il est essentiel d’avoir des points de vue différents pour trouver des solutions efficaces. Notre matrice nous aide à reconnaître quand cela est nécessaire.
  5. Amélioration continue : Comme notre environnement commercial évolue comme un paysage changeant, notre matrice nous aide à identifier quand nous devons adapter les processus établis ou créer de nouvelles voies.

En utilisant la matrice Stacey comme boussole, nous pouvons développer une meilleure compréhension des défis qui se présentent à nous et adopter les stratégies les mieux adaptées à chaque terrain – ce qui, en fin de compte, nous permet d’améliorer notre performance commerciale.

Laisser un commentaire