Communication, s’adapter !

Ah si nos cerveaux étaient tous cablés de la même manière !

Aujourd’hui, je tentais pour la seconde fois d’expliquer un truc à mon client, quand j’ai réalisé que nous n’étions pas “cablés” de la même manière. Je n’avais aucune chance de lui faire passer le message si je ne m’adaptais pas à lui.

Il est intéressant de constater que peu de gens sont conscients de ces différences, sur nos canaux de communications préférés, et je n’évoque mêmes pas les canaux “techniques” téléphones, vidéo, email, mais bien de nous la partie humaine, de réception et de compréhension.

Il faut avouer aussi que nous ne recevons aucune formation sur ce sujet, ou bien trop tard, pour quelques chanceux de quelques sections de l’enseignement supérieur spécialisé, en communication ou science cognitives.

En résumé, chacun d’entre nous a ses canaux de réception préférés, visuel, auditif ou kinesthésique…

Chien et chat 😉

Il faut avouer que je suis préférentiellement Kinesthésique, avec des facilités spatiales et représentations abstraites, et assez auditif malgré un léger handicap. Avec en face de moi un visuel, aujourd’hui c’était un peu le chien qui tente de communiquer avec le chat 🙂

Bref, rapidement, j’ai compris qu’il fallait changer de mode de communication. Que le présente l’information sous une forme plus digeste, plus compréhensible. C’est ainsi que non sans efforts, je me suis fendu en live, oui nous étions en visio, d’une création visuelle pour accompagner mon propos.

Nos différences !

Du schéma, je n’en suis pas très fier, c’est le dessinqui illustre cet article. Vous l’avez compris, je ne suis pas visuel.
Mais accompagnée des bonnes explications, ce simple schéma à permit à mon interlocuteur de comprendre ce que je tentait désespérément de lui décrire oralement, et c’est cela l’essentiel 😉

Toute cette proses pour en revenir à un élément essentiel, c’est qu’il est essentiel sinon impératif de tenir compte de nos différences lors nos échanges.

Même à travers un échange d’emails, ces différences sont détectables de par le vocabulaire utilisé :

VisuelAuditifKinesthésique
Je voisJ’entendsJe sais faire
J’imagineFort/silencieuxJe ressens
VoirCalmeToucher
Beau/mocheBoomChaud
Brillant/matDiscordantDouleur
CouleursJ’écouteCaresse
ImageJ’entendsLaisse-moi faire

Une forme d’empathie

Développer cette capacité à mieux communiquer avec l’autre est une forme d’empathie bien utile en société. Dans ce domaine, il y a des champions !

Nagui Fam, présentateur TV et radio bien connu, est capable de se synchroniser littéralement avec ses invités. Et non seulement sur ces canaux de communication somme toute basiques, mais sur l’ensemble du référentiel sémantique.

Enki Bilal, est un autre champion de la communication, capable de jouer de tous les canaux., arrive de plus à vous placer l’ensemble des référentiels ( espace, temps, lieu, personnes, etc.) dans un description verbale. Chacune de ses interview est pour moi un délice. Est-ce à force de travail comme réalisateur, dessinateur et scénariste, ou est-ce inné, probablement les deux. Il aurait fallu le connaitre plus jeune pour pouvoir y répondre.

Pour aller plus loin

il est assez facile de développer ses sens, gardez à l’esprit que l’on apprend mieux en se faisant plaisir, avec des jeux, comme par exemple :

  • détecter le canal privilégié de vos interlocuteurs
  • faite l’aveugle une journée, des lunettes teintées font l’affaire
  • etc

Il existe beaucoup de littérature sur le sujet, en science cognitive, ou dans le cadre de la PNL. Cela vous entraînera ensuite sur la sémantique, un champ d’exploration bien plus vaste qui mériterait à elle toute seule de nombreux articles.

De mémoire, il y avait quelques papiers intéressants au département sciences cognitives de l’université de Laval, au Canada. Si vous avez quelques bonnes ressources web sur ce sujet, n’hésitez pas à commenter, j’ai pris beaucoup de retard sur le sujet.

Laisser un commentaire